Jodhpur : une journée dans la « Ville bleue » (Rajasthan - Inde)

Publié le par Shanti Travel

Après Agra, Jaipur et Jaisalmer, Shantitravel me lance un nouveau défi. Une nouvelle aventure indienne commence pour moi : je quitte donc Jaisalmer et sa citadelle dorée pour une autre étape au Rajasthan : Jodhpur, ou « Ville bleue » ainsi qu’elle est surnommée de par la couleur des maisons. Le bus  relie la ville dorée à la ville bleue en 6 heures ; le trajet est déjà une aventure en soi : route étroite et cahoteuse, arrêts dans de petites gares pleines de vie et nombreuses discussions animées entre les passagers !

 

Le lendemain, je me réveille en douceur et en beauté avec un petit-déjeuner sur la terrasse de l’hôtel d’où j’admire le fort de Mehrangarh, l’un des plus impressionnant du Rajasthan, et le bleu des façades des maisons.


Puis je consacre la matinée à la visite de quelques hôtels, avant de commencer mon ascension vers le Fort de Mehrangarh. La visite me plonge littéralement au cœur de l’univers des Maharajas et des traditions indiennes. J’en apprends beaucoup sur la vie et les traditions rajasthanies ; l’une d’elles, abolie depuis peu, m’a beaucoup marqué : elle consistait en l’immolation des veuves sur le bûcher de leur défunt mari !



Le Fort, en sus de toutes ses richesses et histoires, offre une vue imprenable sur la vieille ville.
Je m’arrache difficilement à cette contemplation et pars ensuite flâner vers les marchés autour de Clock Tower. Ce « Big Ben » indien a été construit pour narguer les anglais… et accessoirement pour donner l’heure aux habitants.

Les marchés bouillonnent de vie : celui des fruits et légumes régale par ses couleurs, celui des saris et bracelets enchante par son brillant et ses teintes vives, et le marché aux épices picote les narines de ses fragrances orientales ! Je me laisse charmer par une petite échoppe adorable où abondent toutes sortes de thés.

Oups ! je consulte ma montre – que j’avais complètement oubliée – il est déjà 18h ! Le temps pour moi de gagner la gare et d’attraper mon train pour New Delhi. Je quitte alors le Rajasthan, sur le trajet m’accompagne un kaléidoscope de couleurs et d’odeurs, et je songe à l’époque grandiose de l’Inde des Maharajas…

Publié dans Voyage en Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article