Passage dans le désert du Thar (Rajasthan - Inde)

Publié le par Shanti Travel

Venir à la Barsingha Villa, au début, ça ressemble un peu à un scénario à la Bagdad Café : une route perdue en plein milieu du désert du Thar, entre Jodhpur, Jaisalmer et Bikaner, villes phares d’un voyage au Rajasthan.

 

Mais très vite le scénario change : je rentre dans la Barsingha Villa et là je reçois un accueil des plus chaleureux. L’endroit est très joliment et traditionnellement décoré et je m’y sens comme à la maison. Je prends le temps de goûter à un délicieux thali râjasthâni sur la terrasse, puis vient l’étape de la découverte : Narendra, le maître des lieux, m’emmène visiter les alentours qui me réservent bien des surprises.

 

Nous traversons un premier village où vivent près de 500 habitants. J’apprends à cette occasion qu’un projet est mis en place pour équiper la petite école en fournitures scolaires et matériel informatique. On passe devant de nombreuses boutiques d’artisanat local : cuir, objets en bois, poterie...

 

Puis nous atteignons un petit lac qui jouxte le village et qui semble faire la joie des oiseaux : ils sont nombreux à venir y barboter. On y croise même quelques paons, l’oiseau national de l’Inde et symbole d’immortalité. Les petits temples hindous qui bordent le lac s’y reflètent tranquillement, l’atmosphère y est vraiment paisible.

 

Nous poursuivons notre chemin dans le désert du Thar, puis après quelques kilomètres, je découvre un autre paysage : un lac salé géant, totalement exploité par l’homme et dont le sel est envoyé à travers tout le pays. J’ai presque l’impression d’apercevoir des tas de neige, mais pas d’erreur, la température me rappelle bien que je suis dans le désert ! Le soleil commence à se coucher, les couleurs changent et l’eau devient rose... Il est temps de rentrer à l’hôtel.

 

Le lendemain matin, nous reprenons la route assez tôt. Je me trouve très vite immergée dans un monde complètement à l’écart de toute civilisation. Nous roulons en plein désert, avec quelques arbres dispersés à l’horizon.
Parfois, sorti de nulle part, nous croisons un chameau qui tracte un encombrant chargement, ou encore des troupeaux de chèvres en pleine liberté. Puis j’aperçois quelques habitations, des huttes de terre à proprement parler. C’est là que l’on s’arrête : l’occasion pour moi de vivre une expérience totalement inédite. Je suis cordialement invitée à partager un moment dans une de ces huttes avec les membres d’une famille, ravis de m’accueillir et de me montrer leur mode de vie. L’aménagement paraît sommaire pour une occidentale comme moi, mais tout est là : lits, ustensiles de cuisines, moulin à farine, céréales... et même un téléphone portable ! Je m’assois et sirote un chaï de bienvenue, pendant que les enfants vont me chercher un biquet qu’ils me glissent dans les bras... Les voyages en Inde sont parfois surprenants.

 

C’est toute étourdie par cette bonne humeur que je dois déjà reprendre la route. La suite de mon voyage au Rajasthan m’attend mais cette escale hors des sentiers battus restera un moment unique pour moi en Inde.

Publié dans Voyage en Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article